2 juillet :
Nouvelle sortie canyon dans l’Ain avec au programme le GROIN et le fossile de CERVEYRIEU. De très belles photos illustrant cette journée sont sur la page Argilon. (Dominique et Jean Jacques, Marie, Sylvain pour encadrer Francky, Hervé, Claire, Frédérique, Jacques et Cathy)


Ceux de l’argile se retrouvent en très petit comité à SAINT GENGOUX pour une journée de désobstruction (5 le matin et 4 l’après-midi) Nous sortons 180 seaux de la trémie de la grotte de l’ETE le matin et 190 l’après-midi depuis la perte de la FUITE où on dépasse les -3m. Didier, Lionel, Betty, Georges, Daniel Vergniaud)

5 juillet :
Gourou emmène le correspondant local du JSL (qui se souvient de la tyrolienne de Mussy !) voir les phénomènes karstiques du RATAY. Il est enchanté par cette visite et j’attends son papier !!

7 juillet :
Gabin et son retraité de grand-père accompagnent Michel (Luquet) dans la mine de PROPIERES avant de démarrer le film. Nous montons tout en haut des dépilages où 2 nouvelles cordes ont été installées. Présence de Jacques Chassy,  Monique Velay, Jacqueline Bertrand et du maire de Propières.

9 juillet :
plongée en solo pour Ludovic à la DOUIX DE CHATILLON (21).

12 juillet :
Didier accompagne Michel Luquet ainsi que ses 6 petits-enfants dans les grottes d’Azé. Le matin, visite guidée (explications un peu sommaires) et l’après-midi visite spéléo de la rivière jusqu’au siphon des Beaunois. Nous constatons avec effroi et répugnance les ravages de la pyrale sur la totalité des buis de l’arboretum.

16 juillet :
petite visite des deux sondages miniers de Monsols, situés quelques décamètres en amont du viaduc, en rive gauche du ruisseau (Grosne occidentale) ; il y a toujours de belles laisses d’eau bien claire. Nous montons jusqu’à la cascade qui ne coule que très peu. Les arbres y sont magnifiques. (Didier, Florian, Maxime et David Guitard)

22 juillet :
pour la 3ème année consécutive, nous installons une tyrolienne au-dessus du Mussy et de l’aire de loisirs, et pour cette journée encore, la tradition est respectée : nous aurons droit à notre orage ! Plus de 40 enfants feront 3 ou 4 descentes (même plus pour certains privilégiés !!), à fond les gamelles comme dirait Judi ! pas d’incident cette fois-ci et nous avons bénéficié d’une nacelle neuve qui nous a permis de démarrer à environ 10m du sol. Remerciements à la mairie de Mussy, à l’entreprise Batimontage et au personnel de l’office de tourisme (Manon et Maxime). (Didier, Florian, Albin, Audrey, Judi, Clément, Valentine, Philippe et Nathalie, Christian Mauguin, Georges Dedienne et Nicolas)

23 juillet :
désobstruction à Saint Gengoux. Comme nous sommes assez nombreux, il est possible de travailler sur les deux cavités : l’Eté et la Fuite.
Perte de la Fuite : on dégage une partie de la galerie (méandre) qui part vers le sud mais c’est plus étroit que la branche ouest donc nous allons porter nos efforts sur cette dernière ; ça continue à descendre. On rencontre un niveau avec quelques galets (grès) mais ce sont surtout deux gros blocs de calcaire qui vont ralentir notre progression. L’un deux est remonté dans le tunnel au prix de gros efforts (30mn à 4 !) Pour l’autre il faudra casser sur place (perfo). Au fond le méandre continue à s’élargir. Mais la principale question reste encore sans réponse :puits ou méandre ? En fin de séance nous atteignons -4,20 m.
Grotte de l’été : nous dégageons le passage trouvé lors d’une précédente séance et partons plein ouest. Une canine de taille « petit ours » est trouvée. On découvre également un fragment de diaphyse d’os long pris dans la brèche et comme toujours très fragile. Il est dégagé délicatement pour au moins avoir une photo. A midi on aperçoit la paroi à l’ouest. L’après-midi nous reprenons la progression en dégageant simultanément au sol et au plafond de part et d’autre du vide. Toutefois il s’avère que la partie du remplissage restée collée au plafond a été maintenue par un niveau de sédiments bréchifiés. Il est nécessaire de faire parler le burin. En fin de journée on a une largeur minimum de plus de 9,5 m ; avec une hauteur de 8m nous sommes dans une très grande cavité pour le mâconnais. Nous aurons sorti 414 seaux. ( Didier, Lionel, Pascal, Albin ainsi que Cilou le matin, Daniel Vergniaud, Betty et Georges, Bernard Gagnard, Nicolas Descave, Maxime Sirole)