9 septembre
désobstruction dans la grotte de l’Été à Saint Gengoux. Devant l'effectif un peu clairsemé, nous n'attaquerons que la grotte supérieure, laissant à regret la perte. Pierres et argile seront extraites durant la journée pour un total de 360 seaux. les moellons du tunnel sont dégagés sur plus de 6m. (Didier l'après-midi, Albane, Josselin, Lionel, Pascal, Georges ainsi que Véronique, Yves Contet, Claire Gaillard et Arwen Delay)

Pendant ce temps, beaucoup plus au sud, une petite équipe de "grenouilles" investit les deux canyons fétiches du SCA: le RHEBY et le TREFFOND PERNAZ. Pour cette sortie découverte, 5 néophytes se sont jetés à l'eau, encadrés par Florian et Judicaël.

15 septembre
encore une fois ce sont les canyoneurs qui occupent l'actualité de ce week-end très estival. Ils emmènent une forte équipe de débutants (pas à leur premier canyon, cependant!) puisqu'ils étaient 11 à avoir répondu présents pour cette sortie de choix, puisque ce sont les ECOUGES BASSES qui les attendent! Tout le monde s'est bien comporté même si une petite chute a occasionné une montée d'adrénaline dans l'encadrement. Au final, une belle journée de canyon avec une équipe joyeuse mais concentrée, qui ne rêve déjà qu'à la prochaine sortie! ( Chloé, Sylvain, Damien, Dominique à l'encadrement, Ralph, Romane, Émilie, Pauline, Myrian, Stéphane, Arnaud, Guillaume Laroche, Guillaume Roche, Olivier et Jonathan)

16 septembre
c'est toujours dans le Vercors que nos canyoneurs ont posé leurs kits! Pour cette seconde journée, c'est le FURON qui est au programme. Étrangement, il est quasi désert avec aucun pro. (Sylvain, Dominique Lathuillière avec  Daryus, Emilie, Ralph, Romane + un ami de Daryus)

17 septembre
décidément, le Dauphiné, ils y prennet goût puisque pour ce troisième jour, Sylvain fera la descente des ECOUGES HAUTES avec une équipe des BIDOIGTS. Ce magnifique canyon était toujours aussi beau et technique ( Sylvain, Marco, Chrystèle, Michel et Nicolas)

22 septembre
première belle sortie classique de l'année pour une toute petite équipe ARGILON: nous nous retrouvons à 9h30 devant l'entrée du TROU QUI SOUFFLE (TQS) et bizarrement, il ne souffle pas beaucoup (pas assez de différence de température entre intérieur et extérieur). A 10 h nous sommes prêts à descendre le puits d'entrée. Cela fait au moins dix ans qu'on n'est pas venus et il faut un peu réfléchir avant de s'engager sur une main-courante ou de descendre au fond d'un méandre. Mais la mémoire fonctionne tout de même et nous arriverons à la galerie des condensations juste à l'heure de l'apéro! ça tombe bien, on commence à avoir faim! Après avoir rechargé nos batteries, direction le puits Cigale (sûrement un des plus impressionnants du gouffre) que nous ne descendons que sur une quinzaine de mètres pour prendre pied dans le méandre actif, côté amont. Nous ferons 300 m dans ce très beau méandre, bien marqué de coups de gouges que des millénaires d'eau vive ont sculpté. On s'arrête au confluent CIGALE-GAULT avant de rebrousser chemin tranquillement. 7 h après être entrés, nous ressortons sous le soleil qui va bientôt disparaître derrière les crêtes. Belle randonnée souterraine! On va jeter un coup d'oeil à l'entrée qui s'ouvre un peu plus haut au bord de la route. Ensuite, en redescendant sur Méaudre, on s'arrête devant la tour "José Mulot". Nous finirons la journée par un pique-nique improvisé au bord du Méaudret puis retour en Bourgogne à 22h (Didier, Albin, Judicaël, Johan)



Pendant ce temps, dans le Clunysois, Pascal, Lionel et Georges Dedienne se rendent à Donzy le Perthuis où ils retrouvent Pascal CRANGA qui leur montre plusieurs phénomènes karstiques sur cette commune, dont un gouffre exploré il y a bien longtemps mais qui peut se révéler intéressant.

23 septembre
c'est encore Sylvain qui sort ce dimanche pour emmener Anne dans le très esthétique canyon de COISERETTE. Malgré un niveau d'eau très bas, certains sauts ne se faisant plus, il reste très agréable.