2 octobre
Comme c'était prévu depuis plus d'un mois, Didier et Lionel se rendent à AZE pour retrouver Michel OLIVIER et une équipe de France 3. Cette rencontre est motivée par le tournage d'un épisode de l'émission: "C'est là" présentée par Gaëlle GRANDON. Outre Gaëlle, 5 techniciens sont présents dont le réalisateur. Ce fut un après-midi très agréable, riche en échanges. La convivialité et l'humour étaient sans arrêt présents , sans pour autant nuire au professionnalisme des journalistes. La dernière séquence, consacrée à la lampe en bronze vieille de plus de 2000 ans et découverte dans les années 50 au début de la préhistorique, a beaucoup pasionné Gaëlle et son équipe.

7 octobre
Pour la 6ème fois nous retrouvons les confins nord du département sous un ciel très menaçant le matin, avec des averses jusqu'à 10 h. Pour ces 17èmes JNSC, la commune de Chassey nous a prêté son grand barnum que nous avons chargé puis monté à Valotte. Comme à chaque édition, nous avons équipé le puits d'entrée d'une échelle fixe, doublée d'une assurance. Par contre , à l'intérieur, seules des mains courantes ont été posées; seul un ressaut de 3m a été équipé, juste pour permettre aux volontaires de tester une descente avec le descendeur spéléo. Une remontée de 6m a été équipée d'une échelle spéléo, pour permettre aux visiteurs de tester les techniques à l'ancienne. Quelques petits chanceux (surtout Argilons) ont pu dévaler une tyrolienne tendue en travers de la salle. Seuls 36 participants nous ont fait l'honneur de venir visiter le RABOT. C'est la plus maigre participation: peut-être un peu d'usure! Un article dans le JSL a été publié le lundi. (Didier, Albane, Guilhem, Josselin, Lionel, Pascal, Audrey, Placide, Ambre, Albin, Betty, Isabelle, Roland, Clément, Judy, Valentine, Anthony, Quentin, Georges Dedienne)

14 octobre  
désobstruction à Donzy le Pertuis, dans une cavité explorée dans les années 70. 270 seaux sont évacués. vers le fond (-5m environ) c'est compliqué et ça se resserre. Possibilité d'une suite dans le haut de la grotte (0,80m x 0,60 m) mais c'est comblé. (Pascal, Georges, Betty, Maumau, Véronique, Bernard, Daniel Vergnaud, Pascal Cranga, Serge Chassy le propriétaire avec ses enfants)



20 et 21 octobre
Week-end de formation technique canyon; le samedi, c'est dans les cuves du BUZUIN que nos grenouilles vont évoluer sous la houlette de Dominique. Le soir, bivouac avec feu de camp: retour aux sources du club! Le lendemain, ils se rendent dans le canyon de COISERETTE . ( Johan, Jérôme, Dominique Lathuillière et Ralph)
De son côté, Sylvain rejoint ses amis suisses pour parcourir 3 magnifiques canyons d’altitude dans l'OBERLAND Bernois : TRUMMELBACH, MATTI et RYBI, SANDBACH.
Didier se rend dans le Vercors pour y retrouver des amis Gapençais; ils feront une visite de BOURNILLON qui est vraiment très bas. Pour trouver l'eau il faut aller très loin (hormis quelques vasques glauques proches de la passerelle).

9 septembre
désobstruction dans la grotte de l’Été à Saint Gengoux. Devant l'effectif un peu clairsemé, nous n'attaquerons que la grotte supérieure, laissant à regret la perte. Pierres et argile seront extraites durant la journée pour un total de 360 seaux. les moellons du tunnel sont dégagés sur plus de 6m. (Didier l'après-midi, Albane, Josselin, Lionel, Pascal, Georges ainsi que Véronique, Yves Contet, Claire Gaillard et Arwen Delay)

Pendant ce temps, beaucoup plus au sud, une petite équipe de "grenouilles" investit les deux canyons fétiches du SCA: le RHEBY et le TREFFOND PERNAZ. Pour cette sortie découverte, 5 néophytes se sont jetés à l'eau, encadrés par Florian et Judicaël.

15 septembre
encore une fois ce sont les canyoneurs qui occupent l'actualité de ce week-end très estival. Ils emmènent une forte équipe de débutants (pas à leur premier canyon, cependant!) puisqu'ils étaient 11 à avoir répondu présents pour cette sortie de choix, puisque ce sont les ECOUGES BASSES qui les attendent! Tout le monde s'est bien comporté même si une petite chute a occasionné une montée d'adrénaline dans l'encadrement. Au final, une belle journée de canyon avec une équipe joyeuse mais concentrée, qui ne rêve déjà qu'à la prochaine sortie! ( Chloé, Sylvain, Damien, Dominique à l'encadrement, Ralph, Romane, Émilie, Pauline, Myrian, Stéphane, Arnaud, Guillaume Laroche, Guillaume Roche, Olivier et Jonathan)

16 septembre
c'est toujours dans le Vercors que nos canyoneurs ont posé leurs kits! Pour cette seconde journée, c'est le FURON qui est au programme. Étrangement, il est quasi désert avec aucun pro. (Sylvain, Dominique Lathuillière avec  Daryus, Emilie, Ralph, Romane + un ami de Daryus)

17 septembre
décidément, le Dauphiné, ils y prennet goût puisque pour ce troisième jour, Sylvain fera la descente des ECOUGES HAUTES avec une équipe des BIDOIGTS. Ce magnifique canyon était toujours aussi beau et technique ( Sylvain, Marco, Chrystèle, Michel et Nicolas)

22 septembre
première belle sortie classique de l'année pour une toute petite équipe ARGILON: nous nous retrouvons à 9h30 devant l'entrée du TROU QUI SOUFFLE (TQS) et bizarrement, il ne souffle pas beaucoup (pas assez de différence de température entre intérieur et extérieur). A 10 h nous sommes prêts à descendre le puits d'entrée. Cela fait au moins dix ans qu'on n'est pas venus et il faut un peu réfléchir avant de s'engager sur une main-courante ou de descendre au fond d'un méandre. Mais la mémoire fonctionne tout de même et nous arriverons à la galerie des condensations juste à l'heure de l'apéro! ça tombe bien, on commence à avoir faim! Après avoir rechargé nos batteries, direction le puits Cigale (sûrement un des plus impressionnants du gouffre) que nous ne descendons que sur une quinzaine de mètres pour prendre pied dans le méandre actif, côté amont. Nous ferons 300 m dans ce très beau méandre, bien marqué de coups de gouges que des millénaires d'eau vive ont sculpté. On s'arrête au confluent CIGALE-GAULT avant de rebrousser chemin tranquillement. 7 h après être entrés, nous ressortons sous le soleil qui va bientôt disparaître derrière les crêtes. Belle randonnée souterraine! On va jeter un coup d'oeil à l'entrée qui s'ouvre un peu plus haut au bord de la route. Ensuite, en redescendant sur Méaudre, on s'arrête devant la tour "José Mulot". Nous finirons la journée par un pique-nique improvisé au bord du Méaudret puis retour en Bourgogne à 22h (Didier, Albin, Judicaël, Johan)



Pendant ce temps, dans le Clunysois, Pascal, Lionel et Georges Dedienne se rendent à Donzy le Perthuis où ils retrouvent Pascal CRANGA qui leur montre plusieurs phénomènes karstiques sur cette commune, dont un gouffre exploré il y a bien longtemps mais qui peut se révéler intéressant.

23 septembre
c'est encore Sylvain qui sort ce dimanche pour emmener Anne dans le très esthétique canyon de COISERETTE. Malgré un niveau d'eau très bas, certains sauts ne se faisant plus, il reste très agréable.

6 juillet
ils l'attendaient avec impatience cette descente dans "leur gouffre" les 7 Châtelains et Pierre Guillaume DENIS. Très motivés, ils ne mirent pas longtemps à s'équiper et même si les questions fusaient de toute part, ils étaient bien décidés à aller voir de leurs propres yeux ce qu'on leur avait raconté lors de la conférence du 13 avril. Ils se faufileront 1 à 1 dans la buse, répartis en 2 groupes de 4. Le premier groupe ira jusqu'au fond et deux d'entre eux remonteront même une partie de la cheminée. Au total nous passerons presque 4 h sous terre. Lors de la descente du deuxième groupe, Roland fera un balisage "ARVA" au-dessus du sommet supposé de la cheminée, où Pascal avait positionné l'autre balise en émission. L'endroit repéré se situe au milieu d'un gros roncier, environ 1,5 m après la clôture du petit bois jouxtant le chemin descendant de la route, sensiblement en face l'accès au pré dans lequel s'ouvre LA CRÔSE. Nous aurons la visite de Baptiste et Ludivine avec leur petit bambin, ravi de visiter le domaine! Merci à Jacqueline et Alain pour l'accueil et la logistique de surface! (Didier, Pascal, Roland, Daniel, Georges Dedienne)

7 juillet
nous avons passé plus de 7h sous terre (même 8h30 pour Lionel) avec l'équipe de France 5 (Mélodie PROUST, Bernard le cadreur et Léo le preneur de son) Ce tournage est destiné à l'émission "Les 100 lieux qu'il faut voir!" . Dans le rôle de l'ambassadeur, ils avaient choisi Alexandre GROSEILLIER, un jeune agriculteur de Blanot qui dialoguera avec Lionel. Ce fut une expérience très sympathique, avec des professionnels de l'image pleins d'humour même si l'exigence de qualité a nécessité de rejouer certaines scènes 3 ou 4 fois. Les spéléos présents se sont occupés d'acheminer le matériel; nous avons appris à faire les éclairagistes et assisté les techniciens dans les déplacements surtout dans la rivière. (Didier, Lionel, Betty, Georges, Daniel, Michèle pour le SCA et Julien Lacharme, Fanny, Véronique)

Pendant ce temps, dans les canyons du sud Bugey, notre instructeur aidé de 3 Argilons, faisait découvrir le RHEBY et le TREFFOND PERNAZ à 6 néophytes  (Dominique, Jean Jacques et Robin Bondoux, Johan)

8 juillet
désobstruction à Saint Gengoux; la réparation du tuyau a été efficace, il n'y a plus d'eau dans le tunnel. Pascal et Bernard vont à la Goulouse pour remettre la canalisation en eau. Il ne reste qu'une seule fuite, après les buses, au niveau d'un coup de peinture. Dans la grotte de l’Été, ils continuent à dégager l'entrée depuis le Tunnel  en suivant la paroi au nord, juste au niveau de l'ouvrage. Présence de gros blocs de grès qui se succèdent. 468 seaux (Lionel, Pascal, Betty, Georges, Roland le matin, Bernard et Véronique)

11 juillet
sortie découverte à CRAS à la demande d'une journaliste stagiaire du JSL qui souhaite rédiger un article sur le thème: "J'ai testé pour vous!" Chloé BARBAUT s'est très bien adaptée à la progression en vire et dans le P8: seuls deux petits passages ont fait monter un peu de stress mais la qualité de l'encadrement ont vite apaisé tout ça! TPST: 1h30 Article paru le 21 juillet dans le JSL. (Didier, Pascal, Ambre, Georges Dedienne)

12 juillet
nouvelle découverte à CRAS. Cette fois-ci ce sont les 6 petits enfants de Michel LUQUET, son fils Guillaume, ainsi que Sarah-Eva et Lisa, accompagnés de Johan que nous allons accompagner sur la vire et le P8. Comme la troupe marche bien, 5 d'entre eux remontent la corde de 7m positionnée au milieu de la vire pour reprendre pied au niveau supérieur. TPST: 2h Auparavant, le matin, Pascal et Roland étaient passés à Château afin de nettoyer le roncier qui est censé recouvrir le sommet de la cheminée. A midi, ils avaient tout nettoyé et étaient descendus de 0,50 m avant de trouver un niveau rocheux. (Didier, Pascal, Johan, Roland)

19 juillet
sortie découverte avec Brionnais-découvertes; nous n'aurons que 7 ados et l'animatrice, peu motivée par l'expérience restera en surface. Avec la canicule, tout le monde était ravi de se mettre un peu au frais TPST: 1h45 ( Didier, Pascal, Roland, Daniel)

26 juillet
Pierre, Jérôme et Johan effectuent l'ascension du mont AIGUILLE (Vercors)

27 au 29 juillet
3 jours de canyon dans le Vercors avec quelques amis des Bidoigts, de Suisse et du Québec: une sortie très internationale! ça commence le 27 par le RUZAND, très agréable avec le beau temps et un filet d'eau. (Johan, Pierre, Sylvain, Dominique Lathuillière ainsi que Marco, Michel, Luc, Gigi et Julia)

Le lendemain il faut changer les plans à cause de la météo: du coup, l'intégrale des ECOUGES s'est transformée en ECOUGES BASSES et FURON HAUT. (Johan, Pierre, Damien, Jean pierre, Sylvain et Dominique + Marco, Christèle, Luc, Gigi, Stéphane, Michel, Anne, Franck, Julia et Pierre Louis)

Pour terminer ce week-end très riche, ce sera la descente d'un petit bijou du VERCORS: l'INFERNET. Avec les conditions d'eau et de soleil, ce fut un régal: la cerise sur le gâteau! Et pour clore ces 3 jours en douceur, tout le monde se retrouve pour un pique-nique au bord du lac de St Egreve. (Johan, Pierre, Damien, Jean Pierre, Sylvain, Dominique + Marco, Christèle, Luc, Gigi, Stéphane, Michel, Anne, Franck, Julia et Pierre Louis)

28 juillet
pour la quatrième année consécutive, le club a répondu présent pour animer la tyrolienne de Mussy et pour la quatrième année nous avons eu la pluie! Cette année, moins de succès, seulement 20 enfants mais ça aura permis à Valentine, Clément et Ambre de s'éclater avec plus de 10 descentes chacun! Un grand merci à l'entreprise BATIMONTAGE pour la nacelle, à Gilles LUCARELLA qui l'a pilotée toute la journée et à la municipalité de Mussy et ses deux conseillères présentes. ( Didier, Audrey, Ambre, Albin, Betty, Georges, Judy, Clément, Valentine, Daniel, Angélique et Elian)

1er août
journée très internationale pour terminer les ECOUGES en réalisant la descente intégrale. Avec cette météo exceptionnelle, l'amont du canyon est magnifique.Quelques sauteurs (Rope-Jumping) passeront au-dessus du groupe à l’arrivée de la cascade finale. (Sylvain, Luc et Gigi les Québecois, Anne venue de Suisse et Sylvain le Lyonnais)



8 août
sortie découverte canyon en familles! Dominique (Lathuillière) nous a organisé une belle descente du canyon de Chaley; cette journée démarrée sous les nuages, se termina avec un beau soleil. A noter, pendant qu'on s'équipait, un BE canyon un peu zélé (et c'est un euphémisme!) a joué les inquisiteurs en posant des questions très orientées et personnelles sur l'association, les encadrants, nos compétences, le tarif pratiqué enfin un vrai interrogatoire de flic! Après en avoir parlé avec Yves (Contet) il n'y a là rien d'étonnant, le lascar est un coutumier du fait et un pénible pour rester poli! Très méprisant pour le milieu associatif et plus généralement pour tous ceux qui empruntent "ses" canyons! Autrement une super journée très ludique où nos plus jeunes participants (et les moins jeunes!) se sont bien éclatés. (Didier, Florian, Gabin, Albane, Guilhem, Johan et Josselin, Dominique Lathuillière + Virginie, Mickaël, Germain, Coline, Léonie, Anthonin, Gabriel)

12 août
désobstruction à Saint Gengoux. Comme nous sommes nombreux nous pouvons attaquer la grotte de l’Été et la perte de la FUITE. Côté Été,  on retrouve très vite la voûte du tunnel tandis qu'à la perte le méandre semble tourner vers la gauche (est) et on y trouve des galets de grès de grande taille ce qui interpelle vu la largeur du conduit. Au milieu, l'argile est bien friable. Michel LUQUET nous rejoint après avoir filmé une visite à AZE; il fera des essais avec son nouveau drone au-dessus du vallon et de la perte de la GOULOUSE. 570 seaux sont sortis mais le record n'est pas tombé! (Didier, Maxime, Lionel, Pascal, Betty, Georges, Roland + Yves Contet, Jacques Romestan, Véronique Colléoni, Daniel Vergnaud, Julien Lacharme et Christian Jessaume l'après-midi)

24 août
nous encadrons une dernière sortie découverte dans la grotte de CRAS. Ce sont les 6 jeunes du centre de loisirs de St Vallier et leur animateur. Un petit noyau bien motivé, emmené par Ambre, fera le parcours en près de 2h avec seulement 2 qui feront la remontée de 6 m aux bloqueurs. Ensuite, nous déséquipons totalement le trou. TPST: 3h (Didier, Pierre et Roland)

11 juin
nous nous retrouvons à AZE pour une séance de film avec Michel LUQUET. Ce sera sûrement la dernière pour le clip destiné aux visiteurs. Michel a presque fini de monter le petit film qui durera 8'. Le matin, Fanny et Lionel étaient présents et ils se sont consacrés à la préhistorique dans sa première partie. A 13h30, Héloïse (archéologue Mâconnaise), Pascal et Didier  rejoignent le trio pour continuer à tourner. La première partie sera costumée: Héloïse et Pascal se transformeront pour l'occasion en gallo-romains, plus vrais que natures! Ils manipuleront une lampe à huile devant la caméra de Michel. Ensuite, Héloïse et Lionel nous quitteront tandis que nous nous dirigerons vers la rivière et le siphon des Beaunois où nous ferons une longue séance de prises de vues.

16 juin
nous nous retrouvons à Thoirette à 9h30 pour une traversée de la grotte de COURTOUPHLE. Cette sortie sera en même temps de la découverte pour Lucia, une jeune et sympathique lycéenne espagnole, invitée par Ambre. Nous serons épatés par son aisance (c'était sa première descente sous terre), son calme et surtout son sourire en toute circonstance. Nous montons à CHOUGEAT dans deux voitures et prenons la direction de la crête, sous la ligne THT. Gourou venait à Courtouphle pour la 13ème fois mais il lui faudra tout de même 45 mn pour trouver l'entrée de la cavité: à sa décharge, la végétation ressemble par endroits à une forêt tropicale! Pour la traversée, la progression se fera sans difficultés, tout le monde bien à l'aise pour les rappels. Les mains-courantes posées par le CDS 01 seront très utiles tant pour la sécurité que pour trouver la suite du parcours. 5h15 plus tard nous apercevons le jour au bout de la dernière galerie. Albin passera vite un coup de fil à Georges qui devait commencer à être inquiet: nous aurions dû sortir vers 15h30/16h! (Didier, Pascal, Ambre, Albin, Betty, Georges et Quentin, Lucia)

17 juin
une petite équipe d'Argilons avait pour une fois déserté les canyons pour prendre de la hauteur dans les Alpes du sud. Ils ont gravi 2 sommets du massif des ECRINS: le dôme de Neige et ROCHE FAURIO. Une belle aventure dans un cadre somptueux et en conditions idéales. (Philippe, Chloé, Jean Pierre, Sylvain, Damien et Pierrette)



19 juin
Lionel et Didier se rendent à Saint Gengoux pour présenter au conseil municipal nos travaux et parler des perspectives très intéressantes sur le plan scientifique des cavités de ce massif.

23 juin
désobstruction à St Gengoux: la journée débute par le dégagement de la grotte de l'ETE. Au second voyage, une pierre tombe du chariot et perce le tuyau. Par le trou (4cm x 1 cm) l'eau jaillit en geyser et en peu de temps, le tunnel est envahi. Très vite les rails sont recouverts et toutes les tentatives de colmatage échouent. Il faut arrêter l'alimentation en eau; Georges part à la recherche d'une quille en plastique tandis que les autres vont ouvrir le regard à la prise d'eau de la GOULOUSE.  Dans le tunnel, la pression diminue et Georges revient avec pompe, tuyaux et groupe électrogène du CDS. Le groupe fait encore des siennes, ils ont du mal à le stabiliser mains ils réussissent néanmoins à tout pomper. Un colmatage à l'argile est testé.Bernard part voir les différents points du tunnel où il y a des fuites. celles-ci sont toutes localisées entre les buses et la sortie est du tunnel. Plus on va vers l'est, plus il y a du limon au sol Au retour, Bernard jette un oeil au-dessus des buses pour voir l'effondrement d'argile que nous apercevons depuis le tunnel. Il s'avère que cet argile correspond à un placage contre la paroi, mis en place par les ouvriers: si cavité i y a, ce sera en dessous qu'il faudra creuser. 24 seaux  Lionel, Pascal, Betty et Georges, Bernard Gagnard, Pascal Quiclet)

27 juin
sortie découverte pour Guillaume La Rocca qui avait fait ses premières armes sur corde en mars chez Albin. Cette fois c'est à CRAS que nous l'accompagnons et nous en profitons pour équiper totalement la cavité. Les deux puits (P8 et P12) seront équipés en double. Guillaume s'en est très bien sorti ayant bien assimilé les contraintes techniques. Il fera un beau reportage photo. TPST: 2h30 (Didier, Pascal, Roland, Christian Mauguin)

30 juin
Pascal, Georges et Bernard Gagnard se rendent au tunnel afin de réparer correctement le tuyau endommagé lors de la précédente séance. Ils devront mettre la pompe en route, l'eau ayant envahi le début du tunnel.