3 mai
c'est l'assemblée générale annuelle de l’association culturelle d'AZE. Lionel nous dresse un bilan scientifique très riche sur 2017 et les projets 2018/2019 sont eux aussi très copieux. Nous aurons bien besoin de la participation de tous pour mener à bien toutes ces actions dont le rendez-vous incontournable des 9 et 10 mars 2019 avec le colloque: "Histoires de désobs" Lionel a été élu Président (à la place de Ludovic démissionnaire de l'association) Simon DAUTUN  a pris la vice-présidence tandis que Julien LACHARME le remplace à la trésorerie et Michèle MERLIER devient trésorière adjointe. (Didier, Lionel, Pascal, Daniel et Michèle)

6 mai
désobstruction au Tunnel. Une bonne équipe est sur place dès 9h30 pour attaquer sur deux fronts cette fois-ci. La perte de la FUITE est vide, l'eau étant totalement absorbée dans un minuscule trou qui fait office de bonde de vidange. C'est tout d'abord Véronique qui attaque la galerie au bout du P5 d'entrée. le groupe fait de la résistance donc l'idée de faire une ouverture plus sécurisée pour accéder à la grotte de l'ETE est momentanément abandonnée. Deux équipes motivées vont travailler dur jusqu'à 12 h15 (228 seaux à la pause) Après un sympathique repas à l'ombre des peupliers, la reprise est un peu raide comme chaque fois. Grâce à Pascal, le groupe se décide enfin à démarrer ce qui permet à Betty, Pascal et Lionel de faire une belle ouverture directe sur la grotte supérieure. Pendant ce temps, Michel, Fanny et le Gourou partent faire des images sur la perte nord de la Verzée, sur la vallée et aussi sur l'eau qui se jette dans le gouffre du TUNNEL, côté St Gengoux. Ensuite, Didier accompagne Michel à Cortambert afin d'y filmer les falaises qui illustreront bien le processus de sédimentation du calcaire. A 17h, ce sont un total de 410 seaux qui ont pris le chemin du tas entre les charmilles. (Didier, Maxime, Lionel, Pascal, Betty, Georges, Roland, Nicolas ainsi que Véronique, Annie Robert-Heintz, Fanny, Bernard et Michel Luquet)

Pendant ce temps, une petite équipe Argilon profite d'une belle météo pour goûter l'eau fraîche du canyon de la BORNE AUX LIONS qui s'ouvre dans le pays de GEX. (Chloé, Sylvain, Damien)

10 au 13 mai
comme chaque année, notre instructeur canyon a organisé son week-end "retrouvailles- débriefing" avec les cadres EFC et les grenouilles du club mais pas que! Contrairement à l'habitude, ce n'était pas dans le sud qu'il proposait les 4 jours mais dans le BUGEY, beaucoup plus près géographiquement ^pour la plupart des participants et puis la base de Serrières de Briord est totalement adaptée à nos activités et notre fonctionnement. Au programme, il a proposé 4 canyons et 1 grotte: LAVAL, FOUGE, RHEBY, TREFFOND PERNAZ et la grotte de PREOUX. (Fabien, Johan, Jean Jacques et Dominique, Audrey, Catherine, Jérôme, Sylvain, Marie, Dominique Lathuillière, Clément, Judicaël et Valentine pour le SCA)

19 au 21 mai
nous étions un petit groupe à MEAUDRE pour participer à l'A.G de la FFS et aux activités annexes (surtout la structure artificielle construite près du gîte Cochet où nous mangions et officiellement baptisée "Spéléo Tour José MULOT") Temps mitigé avec un peu de pluie et d'orage mais samedi Albin et Roland ont fait découvrir la spéléo à Elian dans la grotte ROCHE. Dimanche, Angélique, Albin, Roland et Elian ont randonné sur les crêtes un peu à l'est de la Molière (pas très loin du BERGER)L'orage, arrivé un peu tôt a précipité leur périple et ils ont dû revenir manger à l'abri. pendant ce temps, Gourou participait aux délibérations fédérales (avec Jean Jacques le matin, ce dernier lèvera le camp avant midi) Lundi, les deux vétérans, Didier et Roland ont profité du temps particulièrement clément pour monter découvrir le beau panorama depuis le pas de la Balme (entre petit MOUCHEROLLE et tête des CHAUDIERES) à 1800m d'altitude. Vue imprenable sur l'Oisans, le mont Aiguille, Belledonne. En début d'après-midi, retour vers la Bourgogne.

27 mai
décidément les grenouilles ont la bougeotte, ils étaient encore sous les cascades ce dimanche. Ils avaient jeté leur dévolu sur le GROSDAR (Jura) un canyon qui mêle technique, ludique et esthétique. le supérieur avec sa cascade de 70m (la Queue de Cheval) reste très vertical tandis que l'inférieur est plus classique et plus ludique en se terminant par la Queue d'Ane (30 m) (Johan, Jérôme, Pierre et Sylvain)