8 octobre :
16èmes JNSC à BLANOT. Seuls les Argilons étaient au rendez-vous avec Françoise Gardette et Daniel Vergniaud qui nous ont fait un accueil très chaleureux, très convivial avec des viennoiseries et le café ! 98 personnes ont répondu à notre invitation (entre 2 ans1/2 et 81 ans). On a eu droit à la visite d’une équipe de France 3 (Anne Berger, Christophe Gaillard et Francis Nivot) qui ont fait des images (2mn 09) pour le 19-20 du soir-même. Malgré la météo, ce fut une belle journée, riche en échanges et en bonne humeur avec beaucoup d’enfants. Les visiteurs ont bien participé au quizz (plus de 30 réponses) et ce sont 2 vainqueurs ex-aequo qui viendront l’an prochain en découverte avec nous (David Locquin et Amandine Dubois qui se voit récompensée de son assiduité aux JNSC, elle a participé au moins 5 fois) (Didier, Lionel, David, Pascal, Audrey, Julien, Albin, Isabelle, Roland, Sarah, Ludovic, Clément, Judicaël, Valentine, Daniel, Quentin, Maurice, Christian, Michèle ainsi que Marjo, Gaspard, Sylvie, Georges, Betty, Maureen)

14 et 15 octobre :
Lionel, accompagné de Jean Philippe Grandcolas a passé deux journées dans les souterrains thermaux de Bourbon Lancy pour y faire un reportage photo. Ils ont beaucoup souffert… de la chaleur (eau à 57°C) mais sont ressortis pas tout à fait cuits !

21 octobre :
histoire de mettre le pied à l’étrier (ou à la pédale !) de deux de nos jeunes recrues, Julien et Quentin, nous avions décidé de les emmener à la MORGNE qui se prête très bien à une sortie d’initiation technique. Nous étions 7 au total et ce fut l’occasion d’une bonne séance photo par Lionel (Albin et Placide ont eux aussi fait crépiter les flashs). On est descendus jusqu’au dernier puits borgne, ce fut aussi l’occasion de faire équiper Pascal et déséquiper Albin et Quentin. Il y avait toujours autant de salamandres (certaines avoisinant les 20 cm) au pied du puits d’entrée (j’en ai compté 16). TPST :4h.

27 octobre :
conseil scientifique à AZE. Le niveau est cette année encore, très relevé avec des interventions de Stéphane JAYET, Baudoin LISMONDE, Christophe GAUCHON ou encore deux jeunes étudiants en master II qui font sur leur thèse sur AZE. Une journée très intéressante (Didier, Lionel)


29 octobre :
dernière désobstruction à Saint Gengoux. Le record du nombre de seaux sortis est pulvérisé : 624 ! Nous aurons du mal à faire mieux je pense mais les records ne sont-ils pas faits pour être battus ?  Une belle progression dans la grotte de l’été où l’on peut tenir debout sur plusieurs mètres et la largeur dépasse les 3m. A la perte de la Fuite, on avance horizontalement (environ 2,5m) (Didier, Lionel, Pascal, Albin, Fabien et Roland ainsi que Betty, Véronique, Georges, Bernard, Lysiane et Michel, Brynhild)

2 septembre :
sur invitation de Nicolas, nous visitons une petite cavité qui s’ouvre dans les carrières de Saint Martin de Lixy au lieu-dit Barnay. Jolie grotte que notre jeune Argilon désobstrue depuis assez longtemps en solitaire. Elle développe entre 12 et 15 m. Présence d’un chiroptère. Philippe a même trouvé un crâne de cervidé au fond du boyau (amené par un renard ?) ainsi qu’une vieille chaussette en laine : pour tenir chaud au renard ! La carrière est impressionnante avec un front de taille très sain sur près de 20m, plus karstifié sur le haut avec quelques entrées à revoir en rappel.
(Didier, Philippe et Nicolas)

8 septembre :
c’est parti pour le tournage du film sur AZE avec Michel. Nous allons passer 3h30 à faire des images dans la rivière jusqu’au siphon des Beaunois. Michel filmera également l’entrée du 3ème étage et la résurgence. (Didier, Roland)

9 septembre :
pour cette dernière grosse sortie découverte, nous montons une fois encore au sommet de la montagne de CRAS pour cette fois accompagner 20 pompiers de la Chapelle de Guinchay. C’est grâce à un Argilon (actuellement en année sabbatique), Christian Brunet et ses fils Damien et Nicolas, tous deux JSP à la caserne. Ils nous ont aidé à encadrer car ce jour-là, les Argilons étaient plutôt aux abonnés absents. Néanmoins tout s’est bien passé et nos jeunes sapeur(e)s sont ressortis enchanté(e)s de la grotte. TPST : 2h40 (Didier, Albin)

10 septembre :
retour à Saint Gengoux où nous sommes bien décidés à avancer. Le matin nous sommes 11 et 9 l’après-midi. Le record des seaux évacués va tomber : 552 ! Dans la perte de la FUITE, que nous avons équipée d’une poulie sur spit pour remonter les seaux à la corde, nous atteignons la profondeur de 5m. Côté grotte de l’ETE, on est toujours dans la brèche avec un peu de calcite et des galets. Présence de quelques os parmi les sédiments. (Didier, Lionel, Pascal, Albin, Roland, Quentin, Nicolas ainsi que Betty, Véronique, Georges, Bernard et Joseph)

17 septembre :
c’est dans le Vercors que notre initiateur Sylvain a entraîné ses 3 amis pour une descente mythique : les ECOUGES (partie supérieure). Personne ce jour-là dans le plus grand canyon du Vercors et un temps correct. (Sylvain, Chrystèle, Pierrette et Marco)

23 septembre :
Didier participe au conseil technique du SSF à Lyon

30 septembre :
Dans l’Ain, tout d’abord, une sortie découverte canyon encadrée par Sylvain pour 3 néophytes. La FOUGE étant engagée avec de l’eau, notre initiateur, avec la météo bien humide de ce samedi, préfère jouer la sécurité et les emmène tout d’abord dans le RHEBY (qui est à sec !) puis l’après-midi dans le GROIN, lui aussi extrêmement bas.
Pendant ce temps, en Saône et Loire, ils sont huit à creuser dans la grotte de l’ETE. 244 seaux sont extraits ainsi que de nombreuses pierres plus ou moins grosses. Un nouveau décrochement de voûte apparaît 40 cm au-dessus du remplissage, dans la partie ouest de la galerie. (Didier, Lionel, Pascal, Betty, Georges, Julien Lacharme, Bernard, Guilhem)

2 juillet :
Nouvelle sortie canyon dans l’Ain avec au programme le GROIN et le fossile de CERVEYRIEU. De très belles photos illustrant cette journée sont sur la page Argilon. (Dominique et Jean Jacques, Marie, Sylvain pour encadrer Francky, Hervé, Claire, Frédérique, Jacques et Cathy)


Ceux de l’argile se retrouvent en très petit comité à SAINT GENGOUX pour une journée de désobstruction (5 le matin et 4 l’après-midi) Nous sortons 180 seaux de la trémie de la grotte de l’ETE le matin et 190 l’après-midi depuis la perte de la FUITE où on dépasse les -3m. Didier, Lionel, Betty, Georges, Daniel Vergniaud)

5 juillet :
Gourou emmène le correspondant local du JSL (qui se souvient de la tyrolienne de Mussy !) voir les phénomènes karstiques du RATAY. Il est enchanté par cette visite et j’attends son papier !!

7 juillet :
Gabin et son retraité de grand-père accompagnent Michel (Luquet) dans la mine de PROPIERES avant de démarrer le film. Nous montons tout en haut des dépilages où 2 nouvelles cordes ont été installées. Présence de Jacques Chassy,  Monique Velay, Jacqueline Bertrand et du maire de Propières.

9 juillet :
plongée en solo pour Ludovic à la DOUIX DE CHATILLON (21).

12 juillet :
Didier accompagne Michel Luquet ainsi que ses 6 petits-enfants dans les grottes d’Azé. Le matin, visite guidée (explications un peu sommaires) et l’après-midi visite spéléo de la rivière jusqu’au siphon des Beaunois. Nous constatons avec effroi et répugnance les ravages de la pyrale sur la totalité des buis de l’arboretum.

16 juillet :
petite visite des deux sondages miniers de Monsols, situés quelques décamètres en amont du viaduc, en rive gauche du ruisseau (Grosne occidentale) ; il y a toujours de belles laisses d’eau bien claire. Nous montons jusqu’à la cascade qui ne coule que très peu. Les arbres y sont magnifiques. (Didier, Florian, Maxime et David Guitard)

22 juillet :
pour la 3ème année consécutive, nous installons une tyrolienne au-dessus du Mussy et de l’aire de loisirs, et pour cette journée encore, la tradition est respectée : nous aurons droit à notre orage ! Plus de 40 enfants feront 3 ou 4 descentes (même plus pour certains privilégiés !!), à fond les gamelles comme dirait Judi ! pas d’incident cette fois-ci et nous avons bénéficié d’une nacelle neuve qui nous a permis de démarrer à environ 10m du sol. Remerciements à la mairie de Mussy, à l’entreprise Batimontage et au personnel de l’office de tourisme (Manon et Maxime). (Didier, Florian, Albin, Audrey, Judi, Clément, Valentine, Philippe et Nathalie, Christian Mauguin, Georges Dedienne et Nicolas)

23 juillet :
désobstruction à Saint Gengoux. Comme nous sommes assez nombreux, il est possible de travailler sur les deux cavités : l’Eté et la Fuite.
Perte de la Fuite : on dégage une partie de la galerie (méandre) qui part vers le sud mais c’est plus étroit que la branche ouest donc nous allons porter nos efforts sur cette dernière ; ça continue à descendre. On rencontre un niveau avec quelques galets (grès) mais ce sont surtout deux gros blocs de calcaire qui vont ralentir notre progression. L’un deux est remonté dans le tunnel au prix de gros efforts (30mn à 4 !) Pour l’autre il faudra casser sur place (perfo). Au fond le méandre continue à s’élargir. Mais la principale question reste encore sans réponse :puits ou méandre ? En fin de séance nous atteignons -4,20 m.
Grotte de l’été : nous dégageons le passage trouvé lors d’une précédente séance et partons plein ouest. Une canine de taille « petit ours » est trouvée. On découvre également un fragment de diaphyse d’os long pris dans la brèche et comme toujours très fragile. Il est dégagé délicatement pour au moins avoir une photo. A midi on aperçoit la paroi à l’ouest. L’après-midi nous reprenons la progression en dégageant simultanément au sol et au plafond de part et d’autre du vide. Toutefois il s’avère que la partie du remplissage restée collée au plafond a été maintenue par un niveau de sédiments bréchifiés. Il est nécessaire de faire parler le burin. En fin de journée on a une largeur minimum de plus de 9,5 m ; avec une hauteur de 8m nous sommes dans une très grande cavité pour le mâconnais. Nous aurons sorti 414 seaux. ( Didier, Lionel, Pascal, Albin ainsi que Cilou le matin, Daniel Vergniaud, Betty et Georges, Bernard Gagnard, Nicolas Descave, Maxime Sirole)

3 août :
nous nous sommes donné rendez-vous à 9h30 avec les membres de PHS (patrimoine en haut sornin), devant la mine à Propières pour filmer cette curiosité minière du Haut Beaujolais vert. Michel a sorti 2 caméras, les choses sérieuses vont commencer. Accueillis par un bon café agrémenté de viennoiseries, nous nous mettons lentement en marche pour gagner la fraîcheur de la galerie (mais aussi l’horreur des moustiques qui recouvrent les parois dans les 100 premiers mètres). Nous sommes 4 pour accompagner Michel qui filme. Le matin sera consacré à la galerie inférieure et après le repas, nous allons nous élever dans les parties supérieures. Au total nous allons passer 5h30 sous terre. (Didier, Roland, Yannick, Nicolas, Michel Luquet et Jacques Chassy)

4 août :
avec Nicolas, nous équipons la vire et le P8 ainsi que l’entrée supérieure (délaissée depuis de nombreuses années) de la grotte de CRAS (Didier)

5 août :
nouvelle désob à la grotte de l’ETE ; une fois encore, l’effectif est très réduit ce qui oblige à se concentrer sur un seul chantier. C’est donc dans la grotte de l’ETE que se portent les efforts avec, pour commencer, un aménagement de l’accès qui se traduit par un rabotage de la marche d’entrée. Quelques fragments osseux sont trouvés. Des dalles calcaires décimétriques sont mises à jour. En fin de séance, Pascal s’attaque, à la massette et au burin, à la grosse pierre qui encombre le fond de la perte de la FUITE. 458 seaux sont évacués. (Lionel, Pascal ainsi que Betty, Georges et Bernard)

7 août :
la plus grosse sortie découverte de l’année a eu pour cadre la grotte de CRAS ; le public emmené était composé d’un groupe de 45 scouts (22 le matin et 23 l’après-midi).Ce fut une belle journée, avec des ados et leurs moniteurs très volontaires et motivés par l’activité. On a constaté les dégâts de la Pyrale du buis sur le sommet de la montagne qui ressemblera bientôt à un désert végétal ! TPST : 5h45. Un très gros merci à l’équipe Argilon qui a assuré cette découverte avec professionnalisme et enthousiasme. (Didier, Gabin, Maxime, Pascal, Georges Chetaille, Albin, Roland et Yannick)

14 août :
petite sortie canyon dans le Jura pour descendre 2 sympathiques canyons, LANGOUETTE et VULVOZ. (Chloé, Sylvain)



19 août :
rebelote 5 jours plus tard, toujours dans le Jura pour les mêmes (Chloé, Sylvain) + Pierrette qui se sont offert COISERETTE et TEINTE.

4 juin :
nos grenouilles se sont fait plaisir en descendant un magnifique canyon : le NEYRON dans le Vercors. Ils se sont régalés dans une succession de cascades avec juste ce qu’il fallait comme eau pour prendre son pied. (Chloé, Sylvain avec Chrystèle Dorin-Locquin et Marco)

10 juin :
nouvelle sortie canyon pour « l’équipe Belmontoise » avec la descente de la FOUGE dans le Bugey et ses cascades spectaculaires. Une fois encore, Chrystèle et Marco étaient de la partie. Ils ont fait pas mal de photos et une petite vidéo. (Chloé, Sylvain)



11 juin :
séance mensuelle à St Gengoux dans les deux grottes : l’ETE et la FUITE. En premier lieu, ils évacuent ce qui a été vidangé par la trémie sinon impossible de franchir la suite. A la grotte de l’ETE, on continue vers le sud et l’ouest : du vide apparaît en direction de l’ouest. Une mesure au laser donne 3m. Pour l’instant il est trop dangereux de s’y risquer, le plafond présente des risques importants d’éboulement. Dans la grotte de la FUITE, la côte -2m est dépassée ; la galerie fait un coude avec une direction plein sud et une autre vers l’ouest, c’est-à-dire vers la grotte de l’ETE.374 seaux sont évacués (Lionel, Pascal, Betty, Georges, Véronique Colléoni, Aymeric Saulnier, Albane, Guilhem et Josselin)

16 au 18 juin :
Jean Jacques se rend au Rassemblement Interfédéral Canyon qui a été organisé par le CDS 39 et le CSR BFC, avec un fort investissement de Jérémy Pignier. Tout se passait autour de Saint Claude.

17 juin :
descente du canyon de la SEMINE dans l’Ain. Présence Marco, Chrystèle, Pierrette et Anne.

18 juin :
pas un ne manquait à l’appel pour cette journée découverte canyon qui s’est déroulée dans le RHEBY. Un groupe de 12 personnes, adultes et enfants qui a bien apprécié et en redemande ! (Chloé, Sylvain, Jérôme, Pierre et Dominique Lathuillière à l’encadrement aidés par Xavier Bigay)

25 juin :
en cette chaude journée de début d’été, nous avons emmené 15 néophytes (dont 2 jeunes Argilons) se mettre au frais dans les vastes galeries en montagnes russes de la BORNE AUX CASSOTS. Dès l’entrée le courant d’air tonifiait les plus timides pour avancer ! Jusqu’à la vire nous avons progressé à la queue leu leu puis on s’est séparés en 3 équipes. La première est ressortie directement (12 personnes) la seconde se dirige vers la galerie du gypse sous la conduite de Pierre et Jérôme Coveliers (5 personnes) tandis que la troisième emprunte le réseau Alain, avec en tête Lionel, Pascal et Albin(9 personnes au total)Une belle journée pour tout le monde, les premiers sont dehors après un TPST de 4h30 tandis que les derniers (du réseau Alain) sortiront deux heures plus tard ! Finalement tout le monde passe par Château Chalon et la fromagerie VAGNE. (Didier, Gabin, Lionel, Pascal, Audrey, Jérôme, Pierre et Raphaëlle, Albin, Isabelle, Roland, Clément, Judicaël et Valentine ainsi que Pierre, Héloïse, Maëlle, Patrick, Bernard, Xavier, Guillaume et Marielle, Emérentienne, Nicolas, Albane, Guilhem et Josselin)
Pendant ce temps, un tout petit peu plus au sud, non loin de Lons, Ludovic plonge une source désobstruée par les copains du premier plateau et fait un peu de première en franchissant le S2 (25m, -3) avec arrêt sur S3. Affaire à suivre !

26 juin
Sylvain, accompagné de Chloé et Christelle, emmène son neveu dans le canyon du DARDANET qui est un des deux seuls canyons Ligériens !