7 janvier: pour cette première séance à AZE, une belle découverte allait récompenser les spéléos: la mise à jour d'un ours presque complet (petite taille) avec déjà pour les deux séances précédentes, le dégagement de plusieurs os très fragiles. Comme l'effectif était assez important, 3 chantiers furent ouverts: au fond, malgré les conditions très difficiles avec l'humidité liée au mois d'intempéries qui rend la zone très aquatique, voire transformée en cloaque. L'argile y est maintenant très liquide. De nouvelles poupées d'argile en forme de disques de diamètre et d'épaisseur variables. Au fond, découverte d'un nouveau vide, très léger entre palfond et sommet du remplissage. Une petite stalactite apparaît, ce qui est encourageant et laisse présumer que l'arrivée d'eau n'est pas loin.

A la seconde gare, l'agrandissement est poursuivi. Le mortier de fractionnement "DURANDAL" fonctionne bien. De nouveaux trous sont percés et remplis de mortier afin que d'ici février le travail se fasse. Enfin à la verse, la coupe est prolongée en prenant soin de dégager délicatement les os en place, comme en novembre et décembre. Le plus gros est orienté N-S, il a été laissé en place. En continuant son dégagement, les fouilleurs se sont aperçus que plusieurs os, dont une colonne vertébrale en connexion, étaient en place avec en plus un crâne, une omoplate et quelques côtes. Malheureusement les os sont très "pourris" et difficiles à extraire. Par contre, ils semblent appartenir au même individu, relativement petit qui a dû emprunter la galerie de Chauffailles. Ce genre de découverte reste très rare à AZE, celà faisait plus de 15 ans que ça ne s'était pas produit. 260 seaux et 8 brouettes ont été sortis. Etaient présents:

le matin, Albin et toute la journée, Albane, Lionel, Pascal, Betty, Georges Dedienne, Bernard Gagnard, Simon Dautun, Véronique Colléoni, Pascal Quiclet, Yves Contet, Rémi Bellet, Florian Laifa.